La myrtille bleue sauvage, un trésor pour les yeux

La myrtille bleue sauvage, le bleuet sauvage chez nos cousins du Québec, est une baie particulièrement bien appréciée des hommes et pour cause. En plus d’un véritable délice, c’est un fruit médicinal. Cette baie est native d’Amérique du Nord. C’est pour cela aussi que la myrtille d’Italie ou d’ailleurs ne peut pas concurrencer cette délicieuse bienfaisance amérindienne. La récolte des myrtilles sauvages a lieu tous les deux ans. Elles sont cultivées à l’état naturel car elles ne peuvent être plantées, contrairement aux myrtilles Washington, dont le goût et les propriétés ne sont pas aussi puissants.

myrtille sauvage, blueberry syrup, caviar de myrtille, myrtille d'alaska

Cette baie est reconnue comme le fruit contenant le plus d’anti-oxydants. Sa très faible teneur en sucre permet aux diabétiques d’en consommer régulièrement.

La myrtille sauvage est gorgée d’anthocyanosides (du grec anthos « fleur » et kuanos « bleu sombre ») qui donnent cette couleur bleu intense et ont des propriétés antioxydantes avérées.

La myrtille bleue sauvage est aussi antiseptique et favorise la bonne circulation du sang, qui parcourt  les 100 000 kilomètres de vaisseaux capillaires du corps humain. Mais le plus important bienfait de la myrtille bleue sauvage est la régénérescence du pourpre rétinien, présent dans les bâtonnets, les cellules photosensibles de l’œil. Les cellules en bâtonnets permettent la vision scotopique, c’est à dire nocturne ou à faible luminosité. Elles sont aussi dédiées à la détection des mouvements.

La myrtille bleue sauvage

Pur jus de myrtilles sauvages cueillies au bord du Lac-St-Jean (Québec). Il se consomme  en coulis ou mélangé à du jus de fruits, du vin blanc, du cidre ou de la vodka. Délicieux dans une vinaigrette et avec le fromage.

Caviar de myrtilles sauvages. Ce sirop de myrtilles d’Alaska est un authentique régal. Épais, riche et fruité, il se marie parfaitement avec les crêpes, les gaufres, les crèmes glacées, les fruits, la viande et les fromages. Imbattable, si ce n’est par la rare confiture de framboises de l’arctique.

Vin chaud de myrtille Vin chaud à la Myrtille. Le glögg est un vin lapon sans alcool bien épicé (cardamome, cannelle et vanille) qu’on sert durant la période de Noël avec du pain d’épices, des raisins et des amandes, il renferme tous les parfums et la chaleur de la tradition. Cette boisson est puissante en bouche et peut se boire fraîche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s