Pur jus de myrtilles sauvages de Nouvelle-Ecosse

La boutique en ligne

La boutique en ligne

OUVERTURE LE 11 NOVEMBRE / 11h-19h

Voici pourquoi nous avons voyagé jusqu’à Amsterdam pour rencontrer un membre de la famille Van Dijk et vous rapporter du pur jus de myrtilles sauvages de Nouvelle-Ecosse:Pur jus de myrtilles sauvages de Nouvelle Ecosse

A l’image des Hollandais dans l’histoire de l’Amérique du Nord, le fils d’une famille de fermiers, qui compte quatre autres frères et quatre soeurs, taille sa route vers les territoires sauvages du Canada au lendemain de la seconde guerre mondiale. Monsieur Van Dijk se retrouve en Nouvelle-Ecosse, une des quatre provinces fondatrices du Canada actuel, à l’extrême est du Canada, là où à peine 600 000 personnes y résidaient à son arrivée. Cette contrée sauvage était le territoire des Indiens Micmac. Ils ne sont plus qu’une poignée de milliers à ce jour en Nouvelle Ecosse.

Monsieur Van Dijk a donné son nom, simplifié par la prononciation locale, à cette marque de jus de myrtilles sauvages plus qu’exceptionnelle. Nous pouvons affirmer qu’il est peut être le meilleur que l’on peut trouver sur cette magnifique planète. Ce jus à reçu le prix mondial de l’innovation en 2005, le Pur jus de myrtilles sauvages« World Juice Innovation Award » remis par le très sérieux World Congress of Food Science & Technology. Le procédé d’extraction, sans compter, l’extrême pureté de l’environnement et la qualité supérieure des baies, classée Grade A,  conserve toutes les propriétés du fruit. Le Canada procède à des contrôles très pointus sur les bleuets. Monsieur Van Dijk a longtemps travaillé avec des scientifiques, universitaires, pour arriver à ce résultat unique au monde de pureté, de qualité et de goût. Ces mêmes scientifiques ont intégré la compagnie tellement les résultats de leurs recherches ont porté leurs fruits.

La cueillette se fait chaque année en août et en famille.Cueillette des myrtilles sauvages de Nouvelle Ecosse

Cette baie, communément appelée le bleuet sauvage chez nos cousins d’Amériques, Acadiens et Québécois, est reconnue comme le fruit contenant le plus d’antioxydants et sa très faible teneur en sucre permet aux diabétiques d’en consommer régulièrement. Un verre de ce jus est conseillé chaque matin.

La myrtille sauvage est gorgée d’anthocyanosides (du grec anthos « fleur » et kuanos « bleu sombre ») qui donnent cette couleur bleu intense et ont des propriétés antioxydantes avérées.

Une tasse de myrtille sauvage contient 13000 ORAC*, alors qu’une tasse de myrtilles cultivées contient 9000 ORAC. La différence est très importante. Bio ou pas, la myrtille cultivée est loin de l’efficacité des myrtilles sauvages.

*ORAC: Oxygen Radical Absorbance Capacity: capacité d’absorption des radicaux oxygénés.

La myrtille bleue sauvage est aussi antiseptique et favorise la bonne circulation du sang, qui parcourt  les 100 000 kilomètres de vaisseaux capillaires du corps humain. Mais le plus important bienfait de la myrtille bleue sauvage est la régénérescence du pourpre rétinien, présent dans les bâtonnets, les cellules photosensibles de l’œil. Les cellules en bâtonnets permettent la vision scotopique, c’est à dire nocturne ou à faible luminosité. Elles sont aussi dédiées à la détection des mouvements.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s