Confitures du cercle polaire, Arctique, Laponie

 

La plaquebière, nom dérivé de « plat de bièvre », ce qui veut dire nourriture de castor ou chicoutai au Québec, ᐊᖅᐱᒃ, aqpik en inuktitut.  Appelée aussi ronce des tourbières, ronce petit-mûrier, Rubus chamaemorus ou baie polaire en France, elle est rare, sauvage et riche en vitamines C. En confiture, elle est parfaite avec les crêpes, les glaces et certains fromages. Une véritable découverte gustative bio qui nous arrive de Laponie (Suède).

La framboise de l’Arctique, le must! 

Framboise de l'Arctique

La framboise arctique est une baie hautement périssable qui ne supporte pas le stockage à l’état frais. Cette espèce pousse de façon naturelle dans le nord de la Suède, la Norvège, la Finlande, la Russie, dans quelques endroits en Estonie et dans certaines parties d’Amérique du Nord, et du Canada. Confiture de framboises de l'arctique_selection NativeDelicatessenCette baie odorante, à la saveur fruitée et acidulée, est considérée comme la baie la plus noble des pays nordiques. Très goûteuse, les arômes de cette espèce sont si forts qu’elle est utilisée pour aromatiser les conserves de pommes, framboises, groseilles et cassis… A la fois rare et délicieuse.

 

La myrtille bleue sauvage, un trésor pour les yeux

La myrtille bleue sauvage, le bleuet sauvage chez nos cousins du Québec, est une baie particulièrement bien appréciée des hommes et pour cause. En plus d’un véritable délice, c’est un fruit médicinal. Cette baie est native d’Amérique du Nord. C’est pour cela aussi que la myrtille d’Italie ou d’ailleurs ne peut pas concurrencer cette délicieuse bienfaisance amérindienne. La récolte des myrtilles sauvages a lieu tous les deux ans. Elles sont cultivées à l’état naturel car elles ne peuvent être plantées, contrairement aux myrtilles Washington, dont le goût et les propriétés ne sont pas aussi puissants.

myrtille sauvage, blueberry syrup, caviar de myrtille, myrtille d'alaska

Cette baie est reconnue comme le fruit contenant le plus d’anti-oxydants. Sa très faible teneur en sucre permet aux diabétiques d’en consommer régulièrement.

La myrtille sauvage est gorgée d’anthocyanosides (du grec anthos « fleur » et kuanos « bleu sombre ») qui donnent cette couleur bleu intense et ont des propriétés antioxydantes avérées.

La myrtille bleue sauvage est aussi antiseptique et favorise la bonne circulation du sang, qui parcourt  les 100 000 kilomètres de vaisseaux capillaires du corps humain. Mais le plus important bienfait de la myrtille bleue sauvage est la régénérescence du pourpre rétinien, présent dans les bâtonnets, les cellules photosensibles de l’œil. Les cellules en bâtonnets permettent la vision scotopique, c’est à dire nocturne ou à faible luminosité. Elles sont aussi dédiées à la détection des mouvements.

La myrtille bleue sauvage

Pur jus de myrtilles sauvages cueillies au bord du Lac-St-Jean (Québec). Il se consomme  en coulis ou mélangé à du jus de fruits, du vin blanc, du cidre ou de la vodka. Délicieux dans une vinaigrette et avec le fromage.

Caviar de myrtilles sauvages. Ce sirop de myrtilles d’Alaska est un authentique régal. Épais, riche et fruité, il se marie parfaitement avec les crêpes, les gaufres, les crèmes glacées, les fruits, la viande et les fromages. Imbattable, si ce n’est par la rare confiture de framboises de l’arctique.

Vin chaud de myrtille Vin chaud à la Myrtille. Le glögg est un vin lapon sans alcool bien épicé (cardamome, cannelle et vanille) qu’on sert durant la période de Noël avec du pain d’épices, des raisins et des amandes, il renferme tous les parfums et la chaleur de la tradition. Cette boisson est puissante en bouche et peut se boire fraîche.

Tisanes Inuites, naturelles.

Nous vous proposons des tisanes concoctées par les Inuits.

Sans sucre, ni arômes artificiels, ni caféine, ni agents de préservation.

Tisane Inuite à la Camarine noire (Paurngaqutik).

Cette baie proche de la myrtille est connue chez les Inuits pour apaiser les douleurs gastriques. Légèrement violacée, cette tisane aux arômes fruités possède un goût subtilement  acide et épicé.

IMG_0873_ok

Composition: Fleurs d’hibiscus, citronnelle, feuilles de bouleau, thé à la camarine noire, baies de genièvre, cannelle, fleurs de coquelicot, anis étoilé, réglisse, clous de girofle.                    

Tisane de thé du Labrador (Mamaittuqutik).

Encore appelé Lédon du Groenland, le thé du Labrador est utilisé par les Inuits pour traiter les troubles respiratoires, les saignements et les douleurs. Cette tisane à la saveur douce est idéale pour le soir.

IMG_0874_ostie

Composition: Feuilles de raisin d’ours (uva-ursi), feuilles de menthe poivrée, feuilles d’eucalyptus, graines de fenouil, feuilles de tussilage et gingembre.